Follow by Email

Messages les plus consultés

6 décembre 2010

Entre travail et vie privée : quand maison et bureau se confondent...

Travailler depuis chez soi est généralement perçu comme une promesse d’accomplissement et de liberté. Cette démarche débouche souvent sur une activité indépendante.

Il n’est pas rare que ce choix marque un tournant de vie.
Il intervient à l’arrivée des enfants, pour mieux équilibrer vie professionnelle et vie de famille.
C’est une réponse au sentiment d’avoir atteint le plafond de verre, à un besoin d’autonomie et de créativité, à la crise de la quarantaine et au désir de prendre sa vie en main…

Penser que travailler de chez soi est symbole d’une vie facile et oisive est un leurre… car la vie, côté planning, n’est pas aussi idyllique qu’il pourrait y paraître. Le risque est grand, en effet, de voir se multiplier les heures. Et la menace de voir son activité professionnelle dévorer sa vie privée n’est jamais écartée.

Et pour cause ! Il arrive fréquemment que les journées s’allongent jusqu’à tard dans la nuit et que les week-ends s’abolissent alors même que l’on pensait avoir créé une frontière distincte entre ses différents univers.

80 % de ceux ayant leur bureau à domicile travaillent au-delà des heures normales journalières et 29 % au moins plusieurs heures pendant le week-end et les vacances (quand ils parviennent à en prendre !).

Sans compter qu’aujourd’hui les NTIC ont considérablement modifié les choses. Tout devient portable… et transportable où que l’on soit, restos, trajets, loisirs… Le web ne s’arrête pas aux horaires de bureau ! Vacances, soirs et week-end, l’actualité du web, la vie du réseau et l’activité des mails ne prend jamais de pause. Chacun s’impose donc de rester connecté, ne serait-ce que d’un œil, lorsqu’il n’est pas à son poste.

Dans bien des cas, travailler chez soi est synonyme de forte pression au travail.

Une femme se doit d’être encore plus solide qu’un homme notamment pour ne pas culpabiliser devant sa famille qui a parfois du mal à comprendre que, même si elle est restée à la maison toute la journée, elle n’a pas eu le temps de passer l’aspirateur, faire les courses ou préparer le dîner.

Sur le long terme, un mépris de l’équilibre entre travail et vie privée peut entraîner une baisse de productivité, voire conduire jusqu’à l’épuisement professionnel ou burn-out.

Travailler de chez soi relève d'un challenge et gérer soi même son temps n'est pas facile tous les jours.
Il faut impérativement être clair avec ses proches sur les choix que l'on fait et leurs conséquences.
Pour rester efficace il est important de s'accorder des pauses. Il faut écouter son rythme biologique pour travailler plus efficacement.
Un changement d'activité toutes les deux heures contribue à relancer la performance.
De même, alterner entre coups de fil, rédaction, création... permet de varier les plaisirs tout en mesurant le travail accompli et en restant maître de la situation.

Enfin, et quoi qu’il arrive, relativiser, apprendre à faire de son mieux et à se faire confiance.
Cette confiance naît de notre capacité à affronter les revers de la vie.
Car si la perfection est séduisante, le perfectionnisme est tyrannique… et nos exigences, loin de nous soutenir, contribuent à nous fragiliser dans un monde qui nous réclame de plus en plus de flexibilité.

1 commentaire:

Julie Martin a dit…

Merci beaucoup pour ce billet ;o)

Je vais le partager avec mes copines "mamantrepreneures"

Julie
Mon blog perso : Travailler chez soi