Follow by Email

Messages les plus consultés

28 juillet 2011

Travail et optimisme

Si le travail est perçu par certains comme un fardeau, d’autres en retirent une réelle satisfaction. Une activité professionnelle épanouissante aura même des effets bénéfiques sur la santé des salariés.


Le sentiment d’utilité, la liberté d’action et l’autonomie, du bon sens et des valeurs, des relations interhumaines harmonieuses, un projet mobilisateur, une reconnaissance de ses pairs et l’encouragement de sa direction seront autant d’éléments concourant à l’atteinte du bonheur et par voie de conséquence… à la performance de l’entreprise.

Mais pour autant avons nous tous la même aptitude au bonheur ?
Les optimistes relèveraient-ils d’une catégorie d’individus naturellement plus doués pour être heureux ?

Des recherches semblent démontrer l’existence d’une composante génétique de certains à produire une quantité importante de sérotonine, hormone du bien-être secrétée naturellement par notre organisme.

Si la quête du bonheur est répandue, l’optimisme est avant tout un apprentissage, un art qui se cultive. Il relève d’une attitude mentale positive permettant de faire face aux événements et de trouver une issue favorable aussi bien dans le travail que dans la vie privée.

L’optimiste se construit dans la connaissance de lui-même. Il a choisi d’être maître de son cerveau, conscient de son pouvoir, libre et responsable. Cela passe par un processus d’acceptation des choses de la vie et des êtres tels qu’ils sont.

L’optimisme repose sur l’audace, le lâcher-prise. Il flirte avec la providence, dans la confiance et la sérénité. Il favorise la créativité.

Le bonheur relèverait donc d’un processus responsable, tant au niveau d’un individu qu’à l’échelle d’une entreprise.

Et si, demain, les entreprises intégraient de nouvelles valeurs, prenaient davantage en compte les intérêts de la Société et de la Planète, les attentes des individus, parlaient de prospérité plutôt que de profit, réfléchissaient sur le sens de leurs activités, cherchaient à être non pas les meilleures du monde mais les meilleures pour le monde ?... autant de places où il ferait bon vivre !

« L’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès » Baden Powel